Un FCPR Infrastructures accessible via l’assurance vie

La loi PACTE a assoupli certaines caractéristiques des Fonds Commun de Placement à Risque (FCPR), permettant la sélection d’unités de compte adossées à des FCPR, facilitant l’accès à l’investissement dit non coté dans un contrat d’assurance-vie. Ces évolutions visent deux objectifs :
– Contribuer au développement de l’économie réelle permettant, au sein de l’assurance vie, d’investir dans des actifs non cotés, dont ceux d’infrastructure
– Donner plus de sens à l’épargne des Français, en adéquation avec leurs attentes et valeurs, via une nouvelle forme de financement innovante.

L’INNOVATION :
• Jusqu’alors réservé aux investisseurs professionnels, l’investissement en infrastructure est désormais accessible à tous, et de manière simple, grâce à AXA Avenir Infrastructure
• 1ère Unité de Compte grand public de ce type sur les actifs d’infrastructure disponible en assurance vie en France.

Ses atouts :
• Un marché en pleine croissance du fait des besoins considérables à venir pour renouveler les infrastructures vieillissantes dans les pays développés, soutenir l’essor de l’économie digitale et des énergies vertes
• Un potentiel de génération de revenu, lié à l’exploitation des équipements d’infrastructure, dans le cadre de concessions ou de contrats à très long terme
• Les infrastructures offrent des services essentiels à l’économie, ce qui rend leur profil d’investissement moins sensible aux fluctuations économiques et offre ainsi un potentiel de rendement régulier.

La première fenêtre de souscription est ouverte du 02/09 au 31/10/2020 inclus, dans la limite de l’enveloppe disponible.

Ce support est adapté dans une stratégie de diversification pour une partie limitée de votre épargne et pour des horizons supérieurs ou égaux à 8 ans.
RAPPEL : l’investissement sur les supports en Unités de Compte suppose un risque de perte en capital. Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis par l’assureur, qui ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. 

PLFSS 2018 : précisions hausse de CSG

Seul le taux normal de la CSG serait concerné par la hausse au 1er janvier prévue par le PLFSS 2018.
Cette augmentation se substituant à des cotisations déductibles de l’assiette de l’impôt sur le revenu, l’article 38 du projet de loi de finances pour 2018 augmenterait dans les mêmes proportions la CSG déductible.
Toutefois, la CSG appliquée sur un revenu soumis à un prélèvement forfaitaire (PFU par exemple) ou libératoire n’est pas déductible.